accueil
LES PEPINIERES TRAVERS (Orléans)

Orléans et ses alentours sont depuis longtemps consacrés au jardinage et aux pépinières. Déjà, vers 1750, les pépiniéristes-jardiniers cultivaient plus de 30 000 arbres fruitiers et l'inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Orléans, en 1845, développa considérablement les perspectives commerciales.

C'est dans ces terres fertiles de l'Orléanais que la famille Travers a enraciné sa passion des plantes. Cette lignée de jardiniers débute avec Alexandre Travers, qui s'installe à son compte en 1895 sur la propriété de Cour Charette pour y cultiver de la vigne et des légumes. Dans le jardin d‘Alexandre pousse une clématite. Cette liane, peu connue à l'époque, intrigue voisins et amis. Pour répondre à cette demande naissante, Alexandre Travers multiplie quelques pieds qu'il propose au marché avec ses légumes et sa vigne.

En 1902, Aristide, le fils, reprend l'entreprise. Il abandonne la vigne et diminue la production de légumes. Pour développer la pépinière, ses efforts se portent, bien sûr, d'abord sur la clématite et les autres grimpantes auxquelles il ajoute les fruitiers et les rosiers. Les premières serres sont construites.

En 1924, Raymond Travers, le fils d'Aristide rejoint l'entreprise familiale dont il prend la direction en 1930. A la fin de la guerre, on abandonne définitivement la culture légumière et le maraîchage. La vente s'élargit à différentes régions de France dans les années cinquante : l’exploitation comprend alors une dizaine d'hectares et emploie une douzaine d'employés.

Bernard Travers, le fils de Raymond, prend la direction de l’entreprise en 1965. Au début des années 70, l'entreprise compte 40 employés. La pépinière commence ses exportations vers l'Angleterre, l'Allemagne, la Suisse, le Canada...

 

La Foire à la Bouture en quelques mots
Communiqué de presse 2003
Qui sommes-nous
Lettre d'information
 
La Foire à la Bouture 2002 en images
 
Accès et contacts

C'est en 1987 qu'Arnaud Travers rejoint l'entreprise. Grâce aux contacts qu'il a pu nouer avec d'autres pépiniéristes étrangers spécialisés eux aussi dans la clématite, il développe sa propre collection. Cette collection de clématites comprend maintenant 300 variétés. Elles s'adaptent à tous les usages : treillage et grillage, en association avec les rosiers, les arbustes, les haies, elles courent parmi les vivaces, elles ornent les bacs, les balcons, les terrasses.

Les pépinières Travers deviennent partenaires du parc floral d'Orléans-la Source, qui reçoit la collection de clématites. Les plantations y débutent en 2002 et la collection devient collection nationale du Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS).

Aujourd'hui, plus de 200 variétés sont déjà plantées dans le parc, et la totalité de la collection sera bientôt installée. Les variétés plantées au milieu des rosiers grimpants sont déjà spectaculaires. Au lieu d'alignements de grillage sur lesquels on fait défiler les variétés les unes après les autres, quoi de mieux que 35 hectares, où le public peut puiser des idées originales d'utilisation et d'association pour son propre compte ?

C'est un véritable conservatoire qui est en cours de création : trop de vieilles variétés ont été perdues et, même si de nouvelles obtentions présentent des qualités supérieures de rusticité, de durée de floraison, etc., il serait dommage de perdre définitivement la trace des variétés d'origine, comme c'est malheureusement le cas pour beaucoup de plantes.

BIBLIOGRAPHIE : par Arnaud Travers et Didier Willery

Le guide des plantes grimpantes (Horticolor) : un véritable outil de référence avec 1 photo + 1 descriptif par variété.

Clématites et Plantes Grimpantes (Ulmer) : 2 livres simples pour expliquer facilement les utilisations et les conseils de réussite au grand public.